Le peintre KUCHARSKY

BIOGRAPHIE

KUCHARSKY ou Couaski, Alexander peintre, né à Varsovie le 18 mars 1741, mort à Paris, à Sainte-Périne le 5 novembre 1819 (Ed. Pol.).

 

Il fut tout d'abord page du dernier roi de Pologne. Il commença probablement ses études artistiques à Varsovie, dans l'atelier de Bacciarelli. Une bourse royale lui permit de venir à Paris, où s'accomplit toute sa carrière. De 1760 à 1769, il y suivit les cours de l'Académie Royale de Peinture, dans l'atelier de VIEN, aprés en avoir été lauréat en 1760. Il fut ensuite au service des princes de Condé de 1776 à 1778, et travailla ensuite essentiellement pour l'aristocratie française et polonaise, celle-ci assez nombreuse en France depuis l'alliance de Louis XV avec Marie Leczinska, et le gouvernement de la Lorraine par son père, peignant de nombreux portraits, souvent au pastel, procédé à l'honneur au XVIIIème siècle. Ses pastels et miniatures le rendirent célèbre à la cour. Après le départ de madame Vigée-Lebrun, en 1789, il devint peintre de la reine Marie-Antoinette, peignant son portrait et ceux de la princesse de Lamballe, du comte d'Artois, de l'impératrice Catherine II de Russie, une esquisse du dauphin, celle-ci étant conservée au Petit Trianon de Versailles. Il se trouva deux fois au Temple, alors que Marie-Antoinette y était détenue, et y exécuta un nouveau portrait, en 1793, qui se trouvait en 1862 dans la galerie du prince d'Aremberg. cette effigie figura à l'exposition d'oeuvres de l'art français au XVIIIème siècle, à Berlin en 1910, sous le nom de KOKARSKI.

 

( extrait du Bénézit )

MSG2.jpeg

Portrait du Dauphin Louis Charles par Kucharsky - Musée de Versailles (M.V. 6520)

Cette identification semble toutefois très douteuse. Cette œuvre, en effet, s'inscrit difficilement dans la suite des portraits que nous vous présentons...

Il n'est pas possible de reconnaître ici les traits d'un enfant de quatre à cinq ans. Il s'agirait plus vraisemblablement du premier Dauphin Louis-Joseph."

D'après "Louis XVII" , ouvrage collectif présenté par Jacques Charles. Délégation à l'Action Artistique de la Ville de Paris, p.191.

voir complément ci-dessous :

1Laur62.jpeg  

Portrait du Dauphin Louis-Charles par Kucharsky - Musée de Versailles (M.V. 6520)

Pastel reproduit en monochrome.

Ce portrait qui ne peut pas être antérieur à 1792 et qui même est certainement des tout derniers temps de la Monarchie, a été souvent attribué à Mme Vigée-Lebrun : erreur manifeste, Mme Vigée-Lebrun ayant quitté la France en 1789. Il n'est personne aujourd'hui qui ne l'attribue à Kucharsky.

Il a appartenu à l'Impératrice Eugénie après avoir été maintes fois gravé comme faisant partie du Cabinet de Madame la Duchesse d'Angoulême. Il a figuré à l'exposition de Trianon de 1867 et porte le n°118 dans le catalogue des objets exposés sous les auspices de l'Impératrice Eugénie, provenant de sa collection privée, du mobilier de la couronne et de collections particulières;

L'enfant tient une canne.- Or, le "livre des dépenses de Mlle Robadaÿ, chargée des atours de Monsieur le Dauphin" (Archives Nationales, KK 377) signale, au 6 mai 1792, la dépense suivante: "pour une canne, 9 livres".

Cheveux blonds à reflets roux, yeux bleus. Habit gris bleuté, gilet blanc, boutons bleus, croix de Saint-Louis avec ruban rouge. Cordon bleu du Saint-Esprit. Musée de Trianon.

D'après F. Laurentie, " Louis XVII ", 1913, planche n° 62

  1Laur61.jpeg

Portrait du Dauphin (Prince Royal) par Kucharsky, vers mai 1792

Toile appartenant à Mlle de Montesquiou. Portrait habit, cordon, plaque et croix, col montant, chemise ouverte, yeux moyens, lèvre supérieure forte, raie peu nette au milieu du front, crâne montant ", même type que le n° 61 bis du Laurentie (voir au verso), mais avec les ordres. Voir complément ci-dessous :

" Louis XVII ", d'après F. Laurentie 1er tome, planche n° 61

Peinture à l'huile reproduite en monochrome. Portrait ovale peint à l'huile sur toile (hauteur : 176 mm, largeur : 146 mm).Yeux bleus, teint clair, cheveux blonds, croix de Saint-Louis avec ruban rouge, plaque et cordon bleu du Saint-Esprit, habit gorge de pigeon. Quelques éraflures dans la toile. Ce superbe portrait provient de Madame la Duchesse de Tourzel, pour qui la Reine l'avait fait faire. Il est signé : "Kucharsky fecit 1792".

Appartient à Mlle de Montesquiou, qui descend au cinquième degré de la marquise puis duchesse de Tourzel, gouvernante des enfants de France, par Charles, marquis de Tourzel,- Augustine de Tourzel, duchesse des Cars,- Amédée, comte des Cars,- et Amélie des Cars, comtesse de Montesquiou.

 "Un portrait inconnu de Louis XVII", article de Ulysse Moussali paru en janvier 1955 dans " Miroir de l'Histoire " n° 60

"Les portraits les plus répandus de Louis XVII sont ceux de Kucharsky et de ses copistes; ils forment une série d'oeuvres très apprêtées, d'une valeur documentaire très relative; ces peintres de cour travaillaient souvent avec des croquis pour composer des effigies d'apparat théâtrales et conventionnelles. L'origine semble être une toile ovale de très petit format (176 mm x 146 mm), signée Kucharsky 1792, ayant appartenu à Mme de Cars héritière de la Duchesse de Tourzel, gouvernante des Enfants de France, son aïeule, qui l'avait elle-même reçue de la reine."

1Laur63.jpeg

Portrait du Dauphin (Prince royal) par Kucharsky

Même époque et même type que la planche n° 62, c'est-à-dire " Vers le 6 mai 1792 ", - en couleurs - Miniature appartenant à M. le marquis de Villefranche." (en 1913). Note de Laurentie : " N° 63 - Portrait-miniature, face, ... sans les ordres, crâne très long, "

- D'après Laurentie, "Louis XVII", 1913, 1er tome, planche n° 63. Pastel appartenant au Musée de Trianon.

voir, du même volume, complément suivant :"Miniature sur ivoire, dans un médaillon en or. Après l'avoir, semble-t-il, porté elle-même, Marie-Antoinette la donna à Mme ou à Mlle de Tourzel au début de leur commun séjour au Temple. Cette miniature figure au catalogue de l'exposition de Marie-Antoinette et son temps, galerie Sedelmeyer, 1894, comme étant de Régnault (p.21, n° 2). Mais ce catalogue fourmille d'erreurs.

Habit de soie violette à reflets bleu de ciel, gilet de soie gris-perle, à raies verticales blanches. Double rangée de boutons bleu de ciel.- cheveux blond pâle, yeux bleus, front pâle, teint rosé, le prince ne porte pas le cordon du Saint-Esprit. La miniature a un peu coulé. Appartient à M. le marquis de Villefranche.

La grand'mère du marquis de Villefranche était Renée-Joséphine-Alix de Galard de Brassac de Béarn, comtesse de Villefranche, fille de Pauline de Tourzel comtesse de Béarn. (voir planche n° 46)

BCL13.jpeg

Portrait du Dauphin (futur Louis XVII) par Kucharsky

Cette toile a été donnée en 1791 par Marie-Antoinette au baron de Breteuil, d'après la tradition familiale.

Collection du marquis de Breteuil. Château de Breteuil. " L'artiste visiblement a voulu donner ici à l'enfant les traits de Marie-Antoinette. Il est difficile de retrouver dans ce visage ceux de l'enfant peint par Ducreux. "

" Louis XVII "- Ouvrage collectif présenté par la Délégation à l'Action Artistique de la Ville de Paris, 1987, p. 108, cat. 164.

Consulter aussi :

" Louis XVII, l'énigme du roi perdu ", Ph. Conrad, Editions du May, 1988, 1ère de couv.

" La Presse et Louis XVII ", tome 1, J. Hamann, 1990, p. 109.

" Histoire Magazine " N° 20, octobre 1981, 1ère de couv.

Histor3.jpegPRD5.jpeg
En haut :

Le portrait du Dauphin, par Kucharsky, Musée de Cracovie.

d'après :" Louis XVII ", A. Castelot, Ed. Rombaldi, 1974, face p. 113.

En bas :

Portrait du Dauphin, type Kucharsky, Musée Carnavalet, d'après une miniature exécutée au Temple. Le costume aurait été posé sur un mannequin. D'après :

- " Historama " spécial n° 25, p. 33. Voir aussi :

- " Enquête sur la mort de Louis XVII ", Marina Grey, Perrin 1988, pl. après p. 148, et

- " La fille de Louis XVI " par G. Lenôtre, Mame, Tours 1933, p. 47.

1Laur61b.jpeg2Laur11.jpeg

En haut :

Portrait du Dauphin (prince royal), par Kucharsky ou d'après Kucharsky. Type de mai 1792. Peinture à l'huile sur toile appartenant à M. le prince de Béarn.

Portrait de face, du même type que le n° 61 (voir ci-dessus) mais sans les ordres. Ce portrait a été donné à Pauline de Tourzel, comtesse de Béarn, par la duchesse d'Angoulême. D'après Laurentie, 1er tome, planche n° 61 bis.

En bas :

Louis XVII, portrait au crayon rehaussé de sépia pâle, profil à gauche, par Kucharsky bien que le nom soit écorché en " Tourcaty " sur le cadre. Même vêtement, cordon et plaque que le n° 61 de Laurentie. Mais ce portrait a certainement été retouché de manière à donner à l'enfant l'air plus âgé, dos voûté, nez long et droit. D'après Laurentie, 1er tome, planche n° 11.

PRD12.jpegCTN4431.jpeg
En haut :

Le Dauphin futur Louis XVII - Le Duc de Normandie vers 6 ans 1/2 ou même Louis XVII Dauphin

Type Kucharsky, attribué à Madame Vigée-Le Brun par plusieurs auteurs. Si cette œuvre était réellement de la main de Mme Vigée-Le Brun, émigrée en 1789, il ne pourrait s'agir que du premier dauphin ou d'une composition tardive, d'après Kucharsky, datant de la Restauration.

En bas :

Portrait de Louis XVII

Gravure du 19ème siècle, portant la mention : "Louis XVII Roi de France et de Navarre, né à Versailles le 27 mars 1785, mort au Temple le 8 juin 1795. Tiré du cabinet de son Altesse Royale, Madame, duchesse d'Angoulême. Kucharsky, août 1792. Egalement " Portrait de Louis XVII, peint par Kucharsky en 1792 (Bibl. nat.) ".

DJX71v.jpegPRS4.jpeg

Gravure de Manceau, d'après Kucharsky

En haut :

Frontispice des " Mémoires historiques sur Louis XVII ", par M.Eckard, chez Nicolle 1817. L'auteur fut pensionné par Louis XVIII. Consulter aussi l' "Essai de bibliographie sur Louis XVII " de Lionel Parois, 1ère édition n° 356, et " La divine tragédie de Louis XVII ", par le Dr de Fontbrune, Michelet Editeur, Sarlat, 1949.

En bas :

Le Dauphin à son entrée au Temple

Type Kucharsky, d'après :

" Les Cahiers de l'Histoire ", juillet 1960, N° 3 p. 22.

" Essai de Bibliographie sur Louis XVII " par Lionel Parois, Edition " Au passé simple ", 1992, 1ère de couv., p.13 et ap.p. 220.

DJX73d.jpegXXX01.jpeg
En haut :

Portrait du dauphin Louis XVII (1785-1795)

Le Mans, Hôtel des Ventes des Remparts, le dimanche 2 juin 1996 à 14 h. Peinture sur toile époque fin XVIIIème, 65x54 cm. Œuvre de l'atelier d'Alexander Kucharsky (Varsovie 1741 - Paris 1819) qui devient le peintre de la Reine Marie-Antoinette après le départ de Madame Vigée-Le Brun en 1789. D'après le catalogue de l'Hôtel des Ventes.

En bas :

Portrait à mi-corps de Louis XVII

en habit gris, décoré de l'ordre de Saint-Louis et de la Grand-Croix du Saint-Esprit, une canne sous le bras. Au fond, les Tuileries. Diamètre 75 mm. Miniature ronde sur ivoire (époque Restauration) d'après le tableau de Kucharsky, à Versailles. Cadre pourtour en laiton . D'après une photocopie de catalogue de salle des Ventes.

PRD68.jpegHMN12.jpeg
  En haut :

LOUIS XVII, d'après l'original de l'époque - sur soie (appartenant à M. Otto Friedrichs) - par Kucharsky. Voir Table des illustrations de " Louis XVII, ses deux suppressions ", par Foulon de Vaux, planches XIII2 et VI1.

En bas :

LOUIS XVII, Epoque Restauration, lithographie portant le texte suivant " I lith Delpech Louis (Charles) Dauphin " signée Mau(r)aisse.

Le type Kucharsky dans les reproductions du 19ème et début 20ème siècle
DJX5i.jpeg
PRD39d2i.jpeg
DJX6i.jpeg
Retour à la page d'accueil
Retour à l' entrée de la galerie
Poursuivre la visite